Quand mon cœur est triste

… et que mes doigts n’ont pas envie de danser…

Parce que la vie n’est pas un long fleuve tranquille…

Parce qu’il y a des moments plus difficiles que d’autres…

…C’est au tour du piano de me réconforter : je pose les doigts sur le clavier, et la musique vient naturellement…

Cette improvisation a été réalisée et enregistrée sur le piano numérique, ce qui explique la sonorité légèrement différente.

C’est là tout l’intérêt d’un instrument numérique, qui permet l’enregistrement immédiat, sans décalage ni distorsion ni écho !