Un moment de complicité

Dernier cours avant Noël…et on essaie de mettre au point un 4 mains de circonstance…entre Baptiste et Maud, sa maman.

Dans les rires, les fausses notes  interprétations personnelles…

Le tout sous l’œil des deux petites sœurs, un peu effarées parfois !

Après une demi-heure d’efforts, de reprises, et alors que Maud n’avait pas appris sa partie… voici ce que ça donne :

« la première mesure on est capables… après on peut s’arrêter… c’est juste le temps que les invités reconnaissent… »

J’ai adoré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *